BB 61000
Machine
ClasseBB 61000
SurnomVossloh
alimentationDiesel
U.M.Oui
ReversibleNon
ChauffageNon
Vitesse100 Km/h
Puissance1500 KW
Masse87,3 t
Longueur14,700 m
Hauteur4.220 m
Largeur3.080 m
Diamètre roues1000 mm
TransmissionHydraulique
Exemplaires23
Année2002

Les BB 61000 ont été commandées en 2002 par la Direction du Matériel de la SNCF pour lutter contre le vieillissement du parc des locomotives diesels. Pour aller un peu plus vite, l'entreprise a pris pour la première fois à la location six locomotives allemandes Vossloh de type G 1206, plus six autres en 2003 et pour finir, neuf en 2004. Elles furent prises pour deux ans de façon reconductible. Ces locomotives ont été louées par l'entreprise Angels Trains à la SNCF.
Les locomotives seront rendues en 2008 et 2012, car avec l'arrivée des BB 75000 d'Alstom, leur location ne sera plus justifiée : le trafic qu'elles effectuaient sera assuré par des BB 75000 pour le service international et des BB 69400 pour le service national.

BB 61000

Des locomotives de ce type sont également louées par la société VFLI, filiale de la SNCF.
Les locomotives, numérotées dans la série 61000 sont de la gamme G1206 de l'allemand Vossloh. Le pupitre est disposé "à droite", et ces locomotives ont abordé dès le départ, la livrée de Fret-SNCF. Leur circulation sur le réseau français a débuté le 16 juin 2002.

BB 61000

Limitées d'abord aux missions franco-allemandes, les 61000 ont rapidement débuté à prendre en charge des dessertes locales purement nationales, d'abord en Alsace, et plus particulièrement sur Strasbourg - Lauterbourg puis Strasbourg - Obernai, en remplacement progressif des 67400. Pour permettre les échanges entre Strasbourg et Metz, elles se voient confier la traction de trains inter-triage Hausbergen - Woippy. Leurs services continuent à se développer, vers le Sud-Alsace, puis dans les Vosges, à partir de Woippy et Blainville-Damelevieres, ce qui les conduit ainsi, fort loin des lignes initialement prévues à leur parcours.

Avantages :


Inconvénients :
- La circulation étant à gauche sur la majeure partie du réseau français, le poste de conduite à droite est peu approprié pour la visibilité.

Sommaire des locomotives

Accueil du site